Way of the Wicked: Une campagne de PJ mauvais !

Tous les sujets du forum [Tables de jeu - Campagnes] expirés
Brutal

Re: Way of the Wicked: Une campagne de PJ mauvais !

Message par Brutal » 25 oct. 2015, 04:39

Il me semble que le Comput est ouvert, vous pouvez essayer de vous arranger pour avoir les clés de la salle de réunion.

Callicles

Re: Way of the Wicked: Une campagne de PJ mauvais !

Message par Callicles » 25 oct. 2015, 11:22

Tu as raison je vais voir lundi pour les avoir merci ;)

Avatar de l’utilisateur
Tendarion
Membre
Membre
Messages : 405
Inscription : 20 sept. 2014, 17:51

Re: Way of the Wicked: Une campagne de PJ mauvais !

Message par Tendarion » 30 oct. 2015, 01:12

Forteresse de Balentyne, nuit de l'infiltration.


Le vent soufflait sur les vieilles pierres grisâtres, ballotant de son linceul frais les treillis de lierre qui les recouvraient. Une lune pâle, dans son dernier quartier, éclairait la nuit en compagnie des étoiles blafardes.

La voûte céleste, entrecoupées de nuages, permettait de voir au loin les plaines et les villages où les feux des villageois étaient encore visibles.
Les derniers paysans encore debout revenaient des fermes, et la ville d'Alden Cross s'endormait doucement dans son drap nocturne, éteignant les lueurs une à une.


Dominant la citadelle sur une des tours voisines du donjon, le mage contemplait le lointain, son chat noir sur son épaule. Ce calme si plat précédait une violente tempête, et il se délectait de l'explosion future de la souffrance et de la mort ; yeux fermés en direction du cosmos.

Ils avaient affaibli la place-forte, mais il y avait encore tant à faire !... Et malgré tous ces combats, Tendarion avait l'impression d'être encore à la traîne.
La magus était d'une efficacité redoutable, éliminant les ennemis d'un seul coup...
Le roublard disposait d'une malicerie et d'une frappe indétrônable...
Le chevalier le dépassait sur la bravoure...
L'invocateur le surpassait sur ses invocations...


S'il voulait conquérir Talingarde, il devait en faire plus. Bien plus ! ÉNORMÉMENT plus. Rouvrant ses yeux avec une lueur embrasée, il se laissa gagner par une brulante mana qui inondait ses veines, ouvrant ses paumes pour former deux boules de feu.
Tant de puissance !... Mais si ridicule ! S'emporta-t-il en écrasant les sorts de ses mains.

Devenir plus puissant... Bien plus puissant... Dépasser le mage lambda, ses propres compatriotes... et même son maître cardinal !

A cet instant, il comprit. Il ne devait pas *bêtement* suivre les traces de ses prédécesseurs. Il devait se nourrir de leur expérience, prendre le meilleur de leurs leçons, et ouvrir sa propre voie pour les surpasser... Il devait sublimer leurs trouvailles, et avaler leur puissance !


Un souvenir passant dans sa tête, il revit soudainement une scène passée : entouré par les prêtres de Mitra, un grand-prêtre exultant de la capture, la rage de l'impuissance... et l'explosion flamboyante qui les avait soufflé ; brulant au visage celui qui allait devenir son ennemi juré.

Sans comprendre pourquoi, son cœur saisit soudainement d'une paume de fureur, l'incantateur fut empli d'une inspiration démoniaque et pria Asmodeus. Exécutant alors des sites complexes de ses mains, les flammes surgirent de ses mains et découpèrent le rivage en contrebas, la tracée noire du sable vitrifié aussitôt recouverte par les vagues de la mer.

L'incantation avait été loin d'être parfaite. Elle était même franchement "lamentable". Mais le mage, loin d'être débouté, sentait au contraire les flammes de la persévérance lécher son esprit incandescent. Il continuerait toute la nuit, la nuit suivante, et pendant des jours, des semaines, des mois voire des années. Mais un jour, oui un jour... Il dépasserait les hommes et même les dieux !


Les jets de flamme lacérant alors les falaises, Tendarion reprit aussitôt son apprentissage, comptant sur la proximité du mage Martin pour expliquer les explosions de lumières si celles-ci venaient à être remarquées.

En cas de problème, il ferait un parfait bouc émissaire... Sourit-il d'un air sinistre, les éclats orangés illuminant en discontinu son visage comme possédé.

Avatar de l’utilisateur
Tendarion
Membre
Membre
Messages : 405
Inscription : 20 sept. 2014, 17:51

Re: Way of the Wicked: Une campagne de PJ mauvais !

Message par Tendarion » 05 nov. 2015, 02:05

Haine !...
Un brasier étouffant de chaleur.

Souffrance !...
La douleur léchant ses membres.

Passion !...
Les flammes s'enroulant autour de lui, léchant les murs de chaux des maisons.


Un enfer sur terre embrasait le petit village de Teldiki, officiellement déclaré source d'épidémie de peste par le clergé de Mitra qui avait déclaré sa purification par le feu.

Les hommes d'églises empêchant les villageois survivants de fuir, le grand prêtre Likaël dominait la colonne de feu depuis une falaise voisine. Un rire démoniaque sortait alors de sa bouche, le visage marqué par une longue brulure - infligée par Tendarion par le passé.

Bien qu'il eusse dû être excommunié pour ses actes, les grands cardinaux de Mitra l'avaient chargé de retrouvé l'enfant à problème "par tous les moyens", et d'effacer rapidement cette souillure à risque pour leur clergé.

Mais ils ne contrôlaient plus cet "inquisiteur" fou. Déjà extrémiste de nature, le saint, bien que pieux, était connu pour n'avoir aucune tolérance envers les infidèles. Autrefois très bon soldat de la lumière à l'époque de la grande purification, Likaël avait excellé à l'époque pour son "efficacité" et avait réussi à faire peur aux hautes sphères, au point qu'ils lui barrèrent à jamais l'accès aux fonctions suprêmes.


S'il n'avait plus eu de promotions, le grand prêtre n'avait cependant pas été chassé. Les jeteurs de sorts n'étaient pas foules dans l'ordre de Mitra, et ses pairs, dénués de pouvoirs, craignaient - à juste titre - l'individu au point de tout faire pour éviter les querelles, partant d'une amabilité extrême jusqu'à fermer les yeux sur des actes presque barbares, tant qu'ils servaient l'église.


Sur un des plus hauts toits, le feu eut tout à coup une vergence et un jeune garçon se montra à l'incendiaire : Tendarion.

"Le rat sort enfin de sa tanière. Tu m'aurais fait courir, infidèle". Sourit alors sinistrement le prédateur clérical, perché sur son haut rocher.

Son regard plus aiguisé qu'un poignard, empli de rancœur et de souffrance, le petit adulte se ramassa tout à coup sur lui-même pendant que, l'incendie continuant à calciner les maisons, le cernait d'un halo étouffant.


"Je vengerai tous ces gens !" Jura-t-il en levant son poing, le vent soufflant dans ses cheveux, pendant que les toitures voisines s'effondraient dans des tempêtes scintillantes.


A cet instant, tel un faucon fondant sur sa proie en contrebas, le grand prêtre se ruait sur lui, le visage déformé par une ivresse follement démoniaque, pendant que son juvénile challenge se jetait dans sa direction, accompagné par les gerbes ardentes extérieures et de son coeur.

Callicles

Re: Way of the Wicked: Une campagne de PJ mauvais !

Message par Callicles » 09 nov. 2015, 23:22

*Prends sa grosse voix* PRÉCÉDEMMENT DANS WAY OF THE WICKED

Les joueurs ont infiltrés Balentyne après la grande messe du père Donaghan.
Ils ont appris pleins d'infos et de rumeurs en ville et ont établi un plan d'action.
Nos anti héros préférés ont fait la connaissance du maître des lieux, l'Homme a abattre pour que la horde de Sakkarot Fire-Axe déferle sur Balentyne, j'ai nommé Lord Thomas Havelyn.

Image

Pendant ce temps le conjurateur qui se fait passer pour un prêtre mauvais qui se fait lui même passer pour un prêtre bon (oui oui :roll: ) fit plus ample connaissance avec le père Donaghan une fois la messe finit (il a d'ailleurs tenu un discours au côté du père !) dans le but de continuer de financer l'orphelinat qu'il vient de créer (où il assassine la plupart du temps les gens et les torture à l'aide de ses deux eidolons fétiches)
Le chevalier amoureux de notre magus voulait la demander en mariage à la chapelle de Balentyne mais compte tenus des rumeurs qui circulent sur la chapelle (j'y reviendrai plus tard) elle a tout fait, avec l'aide de notre roublarde joué par Kvothe et notre conjurateur joué par Philippe, pour ne pas y aller.
Le chevalier de notre joyeuse bande de vilain quant a lui continuer de faire parler de lui en ville et commençait à rassembler une petite foule qui écoutait ses histoires ce faisant passer pour un grand héro (il revêt l'armure de Sœur Balin récemment tué de ses mains).
Quant au mage il a réussi à mettre la main sur les plans de Balentyne en se faisant passer pour un nain (oui oui le critique on le sait :fouet: :lol: ) venant chercher du travail et espérant intégré la compagnie des nains qui s'occupent de la rénovation du Fort, son chat et la roublarde ont également participé activement à la prise de cette carte.

Une fois dans le Fort, qui est toujours ouvert au public le jour du seigneur, le roublard c'est empressé de saboter les constructions naines pour qu'elles s'effondre facilement (qui se trouve en haut de la tour du Mage énigmatique Martin dit "le fou"). Il a également essayé de saboter une baliste.... et l'a activé par mégarde, provoquant l'évacuation du Fort et un niveau d'alerte élevé.
*Je vous passe nombres de péripéties.*
Au final toutes les balistes ont été saboté, les armes de l'armurerie émoussé par les nombreuses projections d'acide du mage, le prêtre Donaghan est mort dans la panique par le conjurateur qui compte se faire d'ailleurs passé pour le père.
Ils ont tous soigneusement évité la chapelle qui contient 9archons aperçu par la Magus qui a directement entendu les mots "repens toi et quitte cette endroit immédiatement." puis "dernier avertissement" et les archons commençaient à se rassembler... presque pour fusionner, mais elle est sorti.
Son chevalier de Mitra est resté confus devant ce spectacle avant de disparaître.
La cuisine et la cantine ont été incendié.

Puis en fin de soirée un combat épique eu lieu: Lord Thomas Havelyn sur le pont menant aux terres sauvages du Nord armé et prêt au combat suivit de 6 de ses plus braves Hommes, dont un assez familier: le chevalier amoureux de la Magus.
Le conjurateur balança au pied du maître des lieux le père Donaghan.
Lord Thomas Havelyn sonna la charge et s'avança rapidement dans les flammes (qui se propageaient depuis la cantine) vers les ennemis du Dieu Unique une fois ses dernières prières faîtes.
Il châtia la Magus, et les chevaliers suivirent en lançant leurs défies respectifs sur chacun de nos protagonistes.

Le combat s'engagea, la magus qui avait stocké un sort de foudre sur sa Lame intelligente déversa toute sa puissance sur le Lord qui tenait le coup, mais la Magus châtié ne résista que peu de temps avant de tomber dans le coma sous les coups saints du Lord, heureusement qu'elle avait porté son amulette protectrice (volait au marché) qui lui permis d'échapper de peu à la mort. Le reste de la troupe était très amoché, autant le conjurateur que le mage qui faisaient à eux deux de considérable dégâts aux chevaliers saints, l'un avec ses invocations à l'apparence de petites filles redoutables et implacables et l’autre avec de puissants rayons ardents ont souffert!
Deux de nos vilains finirent dans le coma dont la roublarde proche de la mort, mais qui donna le coup de grâce au Lord dans un dernier baroud d'honneur en activant son "mode" kamikaze avant de sombrer dans le coma. Les chevaliers ne purent pas s'en sortir, d'ailleurs c'est la Magus qui donna le coup de grâce à son ancien amant, d'autres furent pousser par dessus le pont, faisant une chute mortelle depuis les hauteurs de Balentyne.

Nos vilains furent certes très amochés, mais ils en sortirent glorieux, dés que l'un d'entre eux toucha l'armure du Lord, un souffle démoniaque s'en échappa, transformant l'armure sainte en une armure souillée par les enfers. Asmodeus en personne avait assisté à la scène, et venait de remercier ceux qui allait devenir sans aucun doute, ses plus puissant émissaire sur Talingarde.

Image

Avatar de l’utilisateur
Tendarion
Membre
Membre
Messages : 405
Inscription : 20 sept. 2014, 17:51

Re: Way of the Wicked: Une campagne de PJ mauvais !

Message par Tendarion » 17 nov. 2015, 22:13

" Bonjour mon père.
" Pardonnez-moi car j'ai pêché."

" L'unique vous écoute mon fils.
" Il offre le pardon à tous ceux qui le désirent, et qui souhaitent retrouver le chemin de la lumière.
- ...

" Accorde-t-il le pardon à ceux à qui on n'a offert qu'une voie ?... Une voie percluse de sang, et de mort ? Reprit une voie grave après un long silence.
- Le destin est une voie aux embranchements multiples mon enfant. Le seigneur accorde ses bénédictions au bien qu'il voit, et sa punition au mal qu'il perçoit.

" Mais le tout puissant Mitra sait reconnaitre la douleur des âmes, et son humble serviteur est là pour vous aider à soulager votre fardeau.
- ... Merci mon père. J'ai été entrainé dans un tourbillon de sang, de haine, de mort depuis mon enfance, et plus je vais en avant, et plus j'y perds mon humanité. Je perds l'amour que j'éprouve pour les gens... J'oublie ce qu'est respecter un ami, ou pardonner à un ennemi.

- Reconnaître ses pêchés est le premier pas vers la rédemption mon fils, quels que soient le poids de ses crimes. Je ne parle pas à un pêcheur, mais à un homme brisé que le divin est là pour sauver.

- ...
- Mon enfant ?
- Mon père, le "divin" pardonne-t-il n'importe lorsque des innocents sont sacrifiés pour une cause, pour un but égoïste ?
- Vous êtes un soldat ? S'enquit l'homme d'église.
- Un criminel, à qui on a tout arraché et qui a été jeté dans les flammes de la haine.

- L'unique ne pourra vous absoudre que si vous désirez de votre plein gré vous débarrasser de cette haine qui vous habite. Reprit le prêtre avec une légère pointe de fermeté. Le chemin du repentir démarre par la pleine conscience de ses pêchés, la douleur de leur réalité éprouvé, et le sincère désir de les réparer.
- ...
- Je compte bien les réparer... Comme de réparer l'injustice...
- ?...
- Mon père, un dieu, pour sa gloire, demande-t-il de tuer des parents ? Des enfants ? Des innocents ?

- Aucun, sauf les dieux sombres des abysses mon enfant. Et ceux qui les prient sont destinés à la damnation éternelle.
- Et Mitra est différent ? Interdit-il de tuer même pour sa gloire ? S'éleva la voix de l'homme qui se trouvait dans le confessionnal, avec le saint.
- Mitra est un dieu, et ses plus proches serviteurs le servent de la façon qu'ils croient être la plus digne de lui. Se vexa le confesseur avant de reprendre avec conviction :
"Chacun de nous, chacun de nos pairs, offrent leur vie à notre seigneur quand ils revêtent la robe du guide. Et dès lors, nous nous engageons à soutenir son image, et à la défendre... comme lors de la grande guerre purificatrice.

" Même si cela demande d’exécuter les parents d'enfants innocents ? Pour protéger le clergé du scandale d'une union interdite ? Insista tout à coup la voix, devenue très glaciale.
- Vous êtes..." Frémit le prêtre.


A cet instant, l'église de campagne de Garwell s'embrasa dans une lueur rougeoyante. Les flammes léchant les pelouses, calcinant les murs, Tendarion se tenait debout dans sa cape d'ébène, tenant à la gorge l'individu qui l'avait accueilli dans la maison du seigneur.

" Le fils... de la parjurée...
- ...
- Je me prépare... depuis longtemps... à la mort... Balbutia le saint pendant que l'incandescence illuminait le visage maléfique du mage. Mais toi... Tu es rongé par la douleur... et par la culpabilité..." Ne put-t-il s'empêcher de sourire de dépit, une dernière fois, ses yeux en train de se voiler.
- Bientôt, elle ne sera plus." Déclara avec sévérité le tueur, ses larmes séchant déjà sur ses joues, avant de calciner le cadavre de sa victime, déjà morte.

Callicles

Re: Way of the Wicked: Une campagne de PJ mauvais !

Message par Callicles » 30 nov. 2015, 13:03

Bon je vais faire un résumé un peu plus court que les autres car il y a beaucoup trop de choses qui se sont passé:

donc... *PRÉCÉDEMMENT DANS THE WAY OF THE WICKED*

Nos villains ont brisé le sceau que leur avait donné Tiadora pour prévenir la ordre de Sakkarot Fire-Axe que Balentyne était prête à tomber.

La horde a donc déferlé sur la forteresse et à pillé Aldencross (la ville d'à côté), pendant ce temps Tiadora est venue à la rencontre des joueurs et les a fait embarqué sur son navire pour partir vite de ce lieu.

Ils ont accosté le lendemain dans une ville côtière pour faire leurs courses, fonder un culte ( :roll: ) et d'autres choses.
D'ailleurs la ninja s'est fait empoisonné et à rencontré son Nemesis, personnage assez mysterieux mais une chose est sur, il vénère également Norgorber. La compagnon d'arme du Nemesis est tombée sous les coups du Ninja mais son adversaire principal a pu prendre le fuite.


Bref le voyage repris le lendemain et durant 12jours pendant que nos vilains dormaient Tiadora s’éclatait à détruire une a une les villes sur leurs chemins en prenant l'apparence d'un Paladin en armure blanc/bleu (couleur des chevaliers de Mitra) et a fini par réveillez les joueurs à force de faire du bruit.

Elle leur a expliqué qu'elle aussi été en mission.

Puis à la 12eme journée le Cardinal en personne est venu sur le navire: « Bienvenus mes très chers ! Vous m'avez servi fidèlement, mon neuvième Lien, et je vous ai récompensés à la fois par les trésors et la vengeance. Grâce à vos efforts, Fire-axe a répandu son armée. En ce moment même, il écrit son nom dans le sang à travers la Ceinture. »

« Trois batailles ont été menées et trois victoires ont été remportées. Les villages d’Ambryl et de Tarrington ont été saccagés. La forteresse de Lorringsgate est en ruines. Chacun d'entre vous a apporté sa part pour voir ces triomphes se concrétiser. Ne pensez pas que je l'ai oublié. »

« Mais notre travail n'est pas encore terminé. Talingarde n'a pas encore accepté notre Maître ni goûté la pleine mesure de notre vengeance. Donc, j'ai une autre mission pour vous. Demain, cette barge va accoster dans Fortlointain, la ville la plus septentrionale dans tout le royaume. Fortlointain est une place sans aucune réelle importance. Son seigneur a déjà quitté les lieux en quête de gloire dans la guerre. Mais elle borde Caer Bryr, la plus grande forêt non cartographiée de toute l'île. »

« Caché dans Caer Bryr se trouve la Corne d'Abaddon, un temple antique autrefois occupé par un culte de la mort particulièrement détestable appelé les Fils du Cavalier Blême. Il y a presque quatre-vingts ans, le premier roi Darian, Markadian I le Victorieux renversa la Corne et détruisit les Fils. Pas une grande perte, honnêtement. »

« Mais ce que le Victorieux trouva dans le temple est la raison de notre présence ici. Il a battu un prince daemon appelé Vetra Kali Mange-les-yeux. Le roi fut si terrifié par cette monstruosité, qu'il demanda aux prêtres de Mitra de créer un grand sceau d'argent pour interdire à jamais au daemon l’accès à notre plan d'existence. Le sceau est toujours actif à ce jour. »

« J'ai appris la vérité au sujet de ce prince daemon. J'ai appris ce que le Victorieux craignait. Vetra-Kali est un archidiacre au service du Seigneur de la Pestilence. Ce monstre immortel peut créer une peste si virulente qu'elle mettrait Talingarde à genoux. »

« Quand le Victorieux vainquit le Prince Daemon, ce dernier était sur le point de libérer son chef-d'œuvre sur le monde : une peste connu comme les Larmes d’Achlys. Je ne suis pas sûr des spécificités de ce fléau, mais si une chose peut plonger le cœur du Victorieux dans la terreur, je la veux. Les larmes d’Achlys seront notre poignard empoisonné dans le cœur de Talingarde. »

« J'ai déjà des agents dans les grandes villes de ce royaume. Avec cette pestilence, ils pourraient apporter la brûlure et la mort au cœur du royaume. Prise entre les tempêtes jumelles de Hache de Feu et du don de Vetra-Kali, Talingarde ira vers sa ruine. Je vous demande de m’apporter ce trésor. »

« Ce ne sera pas chose facile. J'ai déjà perdu un de mes liens sur cette mission. J'ai envoyé le quatrième Lien pour trouver la Corne d'Abaddon. Ils ont au moins réussi à me révéler que la Corne était dissimulée dans un grand promontoire de pierre à moins d’une journée de Fortlointain. Mais ensuite, ils ont disparu. Depuis, je n'ai plus de nouvelles de l’elfe rôdeur Aiden Kael. Il connaissait bien Caer Bryr donc aucun péril normal ne saurait l’avoir vaincu. Peut-être que la Corne d'Abaddon est gardée. Je ne peux pas dire. Mais peu importe ! Les Larmes d’Achlys doivent être miennes ! »

« Je suis désappointé par ce revers. Mais, là où un lien a échoué, deux devraient réussir. Je vais aussi envoyer mon septième Lien, le Lien Hivernal dirigé par Elise Zadaria. Je vous donne la tâche de trouver la Corne et d’invoquer Vetra-Kali. Elise et son Lien vous aideront. Elise s’est révélée un assassin efficace dans sa dernière mission. Le Septième Lien restera à Fortlointain et veillera à ce que toute personne qui tente de trouver la Corne et d’interférer avec votre travail rencontre une fin malheureuse. Ainsi, vous aurez le temps de faire ce qui doit être fait. »

« Il y a une autre personne qui peut être en mesure de vous aider. Autrefois, un culte prospère d’Asmodée existait à Fortlointain. Il était dirigé par un noble demi-elfique, le baron Arkov Vandermir. Il est perfide et décadent, mais riche et bien placé. Tiadora vous fera présenter avant qu'elle ne vous quitte. Je ne sais trop quelle aide le baron peut fournir, mais sa famille est ancienne et connait bien Fortlointain. Ne lui fête jamais confiance, mais sachez ceci, il a peur de moi et pas sans raison. S'il tente quoi que ce soit de fâcheux, rappeler lui que vous êtes dans Fortlointain en mon nom. Cela devrait le ramener sur le droit chemin. »

« Trouvez la Corne. Trouvez le sceau et briser le. Invoquez Vetra-Kali dans notre monde. Pliez-le à votre volonté et forcez-le à vous servir. Et puis apportez-moi son cadeau. Pouvez-vous faire cela, mon Lien ? Ai-je trouvé les serviteurs avec la force et la volonté suffisantes pour voir cette tâche accomplie ? »


BREF ils ont débarqué dans la dite ville et ont fait encore des courses, plus discret cette fois, et sont allé dire bonjours au baron, un demi-elfe très classe et qui possède le manoir le plus opulent de FortLointain.
Après un grand repas et moulte négociations les PJ et le baron sont venu à un accord: -hébergement, immunité juridique si pas pris en flagrand délit, des contacts au marché noirs, passage secret menant rapidement à Caer Bryl etc en échange les joueurs s'engage à le faire seigneur des terres du Nord une fois que Talingarde sera sous leurs bottes.

encore quelques péripéties et nos antihéros rencontrèrent une nouvelle fois le 7eme Lien, avec un nouveau membre avec eux. Ils ont discutaient ensemble niveau stratégie, le 7eme fera en sorte que personne n’interfère avec l'avancé du 9eme Lien dans Caer Bryl en semant le trouble en ville si nécessaire.

Cela étant fait les joueurs sont partis dans Caer Bryl et sont tombé sur le gardien de la Corne d'Abbadon, un puissant Tréant qui a mis à mal à lui seul toute l'équipe puisqu'il pouvaient animer les arbres tout en restant à distance et ainsi attaquer facilement tout le groupe sans se mettre en danger. C'est donc difficilement qu'il succomba mais le pire était à venir. Une Azata...
Image
... qui partait aidé le Tréant est arrivée accompagné de 8 de ses servantes

Le groupe réussi à les terrassé et c'est amoché qu'ils décident de dormir avant d'attaquer la Corne d'Abaddon qui se dresse devant eux: Image

Pour ne pas aider ceux qui voudront incarner les PNJ qui iront à l'assaut de la Corne plus tard, je ne vais détailler ce qu'il s'y passe mais sachez que nos antihéros ont déjà commencé à explorer la Corne ;) :twisted:

Répondre

Revenir à « Propositions de campagnes »