Quatrième Nuit : Mardi 22 Mars 2016

Campagne Rêves de Cristal lancée par Philooz.
Avatar de l’utilisateur
Philooz
Membre bienfaiteur
Membre bienfaiteur
Messages : 731
Inscription : 05 sept. 2013, 10:27
Localisation : Aveyronnais et fier de l'être.
Contact :

Quatrième Nuit : Mardi 22 Mars 2016

Message par Philooz » 21 mars 2016, 00:37

Joueurs inscrits pour la partie du 22/03/2016 :
- Otahe ( journal validé)
- Dechtrul ( journal validé)
- Fenris ( journal validé)
- Sylvhem ( journal à valider)
- Élodie ( journal à valider)

Joueurs inscrits autorisés pour la partie du 22/03/2016 :
- Dechtrul ()
- Otahe ()
- Fenris ()
Image

« Si vous voulez réussir, sachez ce que vous faites, aimez ce que vous faites et croyez en ce que vous faites. »

Avatar de l’utilisateur
Hanash
Responsable Informatique
Responsable Informatique
Messages : 96
Inscription : 02 oct. 2013, 17:30

Re: Quatrième Nuit : Mardi 22 Mars 2016

Message par Hanash » 21 mars 2016, 20:53

Mes rêves deviennent de plus en plus étranges.. Pire encore, j'ai l'impression qu'ils influent sur ma vie "réelle". Je revois dans la rue des visages que j'ai croisé dans mes rêves. Je sais que l'inverse se produit inconsciemment, mais là, des visages inconnus me deviennent familiers suite à mes rêves. Il m'est même arrivé de venir engager une discussion avec quelqu'un que j'ai croisé en rêve.. Autant dire qu'il a été surprit.

Mais surtout, je commence à ne plus avoir envie de dormir. De Rêver. Si c'est pour retomber en face de ce N'cho... je préférerais devenir insomniaque ! Mais malheureusement ce ne sera pas pour ce soir...
Morphée m’entraîne doucement dans ce monde..

Troisième rêve : Le cauchemar s'installe.

J'ouvre les yeux. Je ne reconnais pas cet endroit. Est-ce bien ici la dernière fois que je suis arrivé ? Il ne semblerait pas. Mais bon point, les autres sont là. Certains visages commencent à être familiers, même si d'autres semblent nouveaux.
La chute.
La même chute, longue, dans le vide. Mais quelque chose semble ne pas aller, être différent d'habitude. Serait-ce le ciel, d'un bleu plus sombre que les dernières fois ? Certainement, mais c'est loin d'être la seule chose.. La plateforme se dessine sous nous. A force, je n'anticipe pas l’atterrissage, et compte me précipiter vers la porte. Mais.. L'imprévu était au rendez-vous. *PLAF* Je ne crois pas avoir vu le sol d'aussi proche. J'ai trouvé ce qui clochait, tout. Point rassurant, je ne suis pas le seul à m'être vautré. Nous sommes donc une petite douzaine à s'êtres vautrés. Et bien sûr, pas de gardien en vue. Je me demande bien pourquoi il s'est ramené la première fois.

La plateforme est plutôt petite, à vue d'oeil une dizaine de mètres de diamètre. Et cette fois, pas de porte en vue, même en la cherchant. En parlant de chercher, les autres voyageurs ont réussis à marcher en dessous de la plateforme. Sans tomber. J'avoue avoir eu envie de dire que c'était complètement insensé, mais après tout, nous étions dans un rêve.
La plateforme possède deux faces : une plutôt blanche, sur laquelle nous avions... atterris; et une face complètement sombre. A force d'explorations, d'essais, et de discussions, je décide instinctivement de sauter de toutes mes forces sur un bord de la plateforme. Cette dernière s'est mise à tourner autour d'elle même, de plus en plus vite, jusqu'à nous expulser jusque... dans le précédent cauchemar. Et nous y revoilà.

On retrouve donc la "petite" tour des cauchemars, et la gentille petite bêbete qui garde la porte. Yeah.
Cette fois on n'hésite pas, et Guilhem arrive à persuader cette créature de nous laisser passer. On se retrouve donc dans une grande salle circulaire, cerclée d'arches et d'escaliers. Au centre, un immense brasier allumé. Une statue se situe proche du feu, assise sur une dalle de marbre. En explorant, les autres voyageurs découvrent à l'étage une grande verrière et un petit cube, qui semble être un bouton ou une serrure.
Après de nombreux essais, on arrive à trouver une clef, qui se trouve être.. l'ombre de la fumée d'une bougie. En jouant quelques peu, on a réussi à récupérer la clef, en faisant rencontrant quelques monstres au passage bien sûr..

En enclenchant un système, on arrive à "transformer" la tour.
Elle s'effondre sur elle même, nous laissant dans l'espace entre les murs intérieurs et extérieurs, face un grand escalier. Nous décidons donc de monter, et tombons face à un gigantesque cristal sombre.

De là, tous mes souvenirs deviennent troubles. Comme la dernière fois..
Il me semble qu'en présence d'une force cauchemardesque intense, mes souvenirs et ma mémoire s'en retrouvent altérés.
Il va falloir que je fasse des efforts, et que je travaille sur cet aspect. Je pense que cela m'aiderait pour la suite.
M'enfin, c'est ici que ce termine cette page, en espérant que la nuit ne sera pas aussi sombre...
Dernière modification par Hanash le 28 mars 2016, 13:56, modifié 1 fois.

Dechtrul
Membre bienfaiteur
Membre bienfaiteur
Messages : 22
Inscription : 17 sept. 2015, 18:17

Re: Quatrième Nuit : Mardi 22 Mars 2016

Message par Dechtrul » 21 mars 2016, 22:51

Encore une fois j'ai fais un rêve étrange. j'étais toujours accompagné de mes compagnons mais quelque chose avais changé ce monde étais plus pesant.
Comme à chaque fois, le rêve commença par une chute sur un dalle en pierre mais cette fois ci le choc fut dur et violent. L'endroit étais entouré de nuage d'orage, le gardien ne si trouvé plus. Après un moment a cherché la porte nous parvimes a trouver un moyen de changer de lieux.
Nous arrivâmes dans un désert recouvert d'un épais brouillard. Mes compagnons prirent la direction d'une tour et m'expliquèrent les danger de ces lieux. Après plusieurs pas l'entrée de la tour apparut, garder par un monstre horrible, mais qui bizarrement nous laissa passer en se poussant du passage. Nous rentrâmes alors dans la structure pour découvrir un grand hall avec un brasier et une grande statue entouré d'escalier. quelque chose d'étranges me semblait émaner de la statue; elle étais vivante et nous observé. Par magie nous purent faire apparaitre l'ombre d'une clés que nous parvimes a transformer en vrai clefs après quelque soucis. Nous trouvâmes la serrure, sous la statue, a ce moment des escaliers tombèrent du ciel. Nous les primes et arrivâmes au sommet de celle ci ou un cristal noir flotter. Pendant que mes compagnons se creusèrent la tête pour trouver un moyen de le détruire, je regarder ce paysage dévasté. Je remarqua alors le monstre de l'entrée je lui est jeté une pierre et il tenta de monter en escaladant le mur de la tour. Je décida alors de lui renverser de la tisane brulante sur sa tête, puis n'ayant plus de tisane je lui lâcha le service a thé sur le crane, il tomba et s’écrasa par terre inconscient, je pense. A ce moment je remarqua une arche au loin noir comme le cristal. Après quelque inspection nous trouvâmes le moyen de faire fonctionner cette arche nous primes la direction de celle ci.
Arriver la bas nous la traversâmes et nous arrivâmes dans une foret plongé dans le brouillard, nous trouvèrent un chemin que nous primes. Après quelque temps nous trouvères un village nous rentrâmes dans une taverne pour savoir notre position. Après quelques échanges le tavernier commença a avoir des soupçons a notre égard nous décidâmes de prendre congé. Après un départ précipiter et une traverse en foret, le brouillard disparue, nous arrivâmes dans un refuges ou nous nous reposâmes puis nous partîmes pour le port le plus proche a ce moment la je me reveilla.
Un esprit ouvert est comme une forteresse, au herse levée et sans garde.

Fenris
Membre bienfaiteur
Membre bienfaiteur
Messages : 11
Inscription : 05 janv. 2016, 15:52

Re: Quatrième Nuit : Mardi 22 Mars 2016

Message par Fenris » 22 mars 2016, 16:41

Cette nuit ne fut pas comme les autres, comme chaque nuit je plongeais dans un long rêve (rêve ? Cauchemar devrais-je dire), tout commença normalement nous tombions, mais quelque chose n'allait pas. Les premiers d'entre nous qui arrivèrent le remarquèrent très vite aux lieu de ce poser doucement comme à notre habitude l'atterrissage fut brutal, et le gardien manquait à l'appel. Peu de temps après cela nous nous retrouvions d'une manière plutôt mystérieuse plongé dans un véritable enfer, des terres désolé ou la seule végétation qui subsistait était des arbres calcines et ou régnait une brume qui n'indiquait rien de bon. Certain d'entre nous n’était que peu étonnes, apparemment il était déjà venu, nous suivîmes donc leur conseil quand ils nous intimèrent de ce dirigeait vers la haute tour qui dépassait la brume non-loin. Dans cette tour ce trouvait une statue énigmatique et d’étranges artefacts, cette ensemble formait une énigme. Cet énigme, une fois résolu nous permis d’accéder au sommet de la tour ou l'on trouvâmes un énorme cristal noir et le mode d'emploi d'un portail qui se trouvait un peu plus loin. Ayant ouvert et traversé le portail nous nous retrouvâmes au beau milieu d'un bois ou la brume n’était que trop présente. Un village nous attendait a quelque minute de marche nous nous hâtâmes de le traverser du fait de ses habitants terrifiants. Nous continuâmes ainsi jusqu'au moment ou nous dépassassions la brume et ou nous trouvassions une auberge dans la quelle nous pûmes nous reposer et glaner quelque informations au sujet de Nchaos et de la citadelle. Ainsi une fois reposer, notre fine équipe repris son épopée en direction du port. Mais une fois arrive la-bas je me réveillas, j'avais une impression étrange comme si la brume que l'on redoutait tant s’étendait peu à peu, lentement mais surement.

Verrouillé

Revenir à « Campagne Rêves de Cristal - « Le cauchemar de l'Insomniaque » »