Histoire Participative

Toute bonne histoire commence avec un verre de lait...

Forum à discussion libre sur le JDR en général.
Avatar de l’utilisateur
UnkneesDwarf
Nouvellement inscrit
Messages : 169
Inscription : 10 sept. 2016, 12:59
Localisation : La petit bourgade de Muret

Re: Histoire Participative

Message par UnkneesDwarf » 05 mars 2018, 22:17

Simone commença à prendre les bagages de l'homme, puis tout à coup elle s’interrompit pendant quelques secondes, l'air absente. Tout à coup, elle se rendit compte que ses valises étaient quand même très lourdes et que son gourou Philippe Martinez, lui avait dit que ce genre de travail n'entrait pas dans ces fonctions matronâle et que c'était de l'exploitation et que cela ne devait pas ce passer comme ça.
Posant les valises, elle vint vers l'homme d'un air menaçant et s'exclama:
-NON MAIS DITES DONC FAUT PAS VOUS GÊNER, VOUS SAVEZ QUE J'AI LES 35 HEURES, CA FAIT 5 MINUTES QUE J'AI FINI , C'EST DE L'EXPLOITATION VOUS NE RESPECTEZ PAS LE CODE DU TRAVAIL, JE VAIS VOUS POURSUIVRE EN JUSTICE!

Puis, elle eut un autre moment d’absence, elle réalisa ce qu'elle était en train de faire et bafouilla:
-Je suis désolée... je m'en occupe.
Puis elle s'en alla sans un mot avec les valises,les yeux fuyant, vers la chambre de l'homme.
"Je suis le Baron de Longchamps, mais je vous en prie, appelez moi Jean-Louis-Emile."
Le baron

Avatar de l’utilisateur
Évêque Jean
Membre bienfaiteur
Membre bienfaiteur
Messages : 1369
Inscription : 23 sept. 2016, 16:05
Localisation : B2B, Carrefour de l'Europe
Contact :

Re: Histoire Participative

Message par Évêque Jean » 23 mars 2018, 21:16

Un silence plombant s'était installé dans la salle. Les clients regardaient avec interrogation la scène entre la matrone et le citadin. Pendant de longues secondes, seules les volutes de fumée qui s'élevaient des pipes en bois se mouvaient dans la pièce. Un jeu de regard, un raclement de gorge, le sifflotement incessant du tavernier dans l'arrière-salle suivi par le grommellement d'excuse de Simone scellèrent cet instant immobile. Peu à peu, tous retournèrent à leurs occupations, en continuant de toiser du regard le pied-tendre encore pris au dépourvu par la réaction de la gérante.
Dernière modification par Évêque Jean le 04 janv. 2019, 16:25, modifié 1 fois.
This is the Way.

Avatar de l’utilisateur
Alhgahorïodh
Membre bienfaiteur
Membre bienfaiteur
Messages : 919
Inscription : 18 sept. 2013, 16:55
Localisation : Toulouse

Re: Histoire Participative

Message par Alhgahorïodh » 25 mars 2018, 18:30

Le citadin restait fixe, décontenancé par l'étrange spectacle de la matrone. Il semblait perdu, il ne savait pas quoi faire. Il se leva finalement d'un bond, et se suivit la dame qui essayait de porter toutes les lourdes valises. Le citadin arracha des bras de Simone l'une des valises en disant :
- Je vais vous aider. Bien que je ne voulais que voir avec vous quelles étaient les chambres disponibles. Je me serais arrangé seul de mes affaires.
Les deux arrivèrent dans le couloir des chambres. À la différence de la salle principale au rez-de-chaussée, cet étage, en particulier le couloir, était beaucoup plus sombre. Simone gardait le silence. Le citadin commenta :
- Alors, j'ai droit à laquelle ?
Burn your heart with life!

Avatar de l’utilisateur
Évêque Jean
Membre bienfaiteur
Membre bienfaiteur
Messages : 1369
Inscription : 23 sept. 2016, 16:05
Localisation : B2B, Carrefour de l'Europe
Contact :

Re: Histoire Participative

Message par Évêque Jean » 16 oct. 2018, 20:39

Simone s'avança jusqu'à la porte de la chambre n°4, dont le sigle carmin à moitié effacé témoignait de l'âge de l'auberge. Elle posa les valises du voyageur sur le plancher puis farfouilla dans sa besace d'où elle sorti un petit trousseau de clefs bien trop garni. Elle les passa une par une et s'arrêta sur une petite ronde en bronze. Elle l'insèra dans la serrure et la tourna non sans forcer, puis ouvra la porte en bois de frêne à son hôte avec un sourire gêné.
- Mettez vous à votre aise, le lit a été fait ce matin et y'a tout le nécessaire po...
Un coup de feu, deux coups de feu, trois coups de feu.
Dernière modification par Évêque Jean le 04 janv. 2019, 16:25, modifié 2 fois.
This is the Way.

Avatar de l’utilisateur
Alhgahorïodh
Membre bienfaiteur
Membre bienfaiteur
Messages : 919
Inscription : 18 sept. 2013, 16:55
Localisation : Toulouse

Re: Histoire Participative

Message par Alhgahorïodh » 17 oct. 2018, 12:32

Le citadin recula de quelques pas, il se sentait mal... La chute du corps ensanglanté de Simone le sorti de sa torpeur.
À présent, il était seul dans le couloir dont le plancher, comme sa redingote, était tâché du sang vermeil de l'honnête femme qui avait fait ses 35 heures cette semaine. Le citadin se surpris à penser aux socialistes qui hurleraient au scandale quand la nouvelle se répandra.
Après ce court instant de silence, il se pencha sur la valise qu'il avait laché au premier coup de feu. Il l'ouvrit en faisant le moins de bruit possible. Et il en sorti un pistolet à barillet et un étrange objet cylindre en métal. Il ouvrit le barillet.
Une balle.
En garde, il pointa l'étrange objet vers l'ouverture de la porte et tira sur une petite manette sur le côté du cylindre. Un ray de lumière sorti du cylindre et éclaira l'ouverture. Mais le citadin actionna la manette dans l'autre sens pour éteindre la lumière. Il répéta ceci à des rythmes différents. Une oreille très attentive l'aurait entendu prononcer en rythme :

Êtes-vous membre de la Confrérie pour l'Humanité ?
Le citadin se placa enfin de côté et pointa son arme vers la sortie. Pendant qu'il attendait réponse, une goutte de sueur perlait sur sa tempe...
Burn your heart with life!

Avatar de l’utilisateur
Évêque Jean
Membre bienfaiteur
Membre bienfaiteur
Messages : 1369
Inscription : 23 sept. 2016, 16:05
Localisation : B2B, Carrefour de l'Europe
Contact :

Re: Histoire Participative

Message par Évêque Jean » 20 oct. 2018, 18:02

Seul un bruit de pas lourd et pressé se faisait entendre au rez-de-chaussé, glissant vers l'escalier de l'auberge entre les chuchotements des clients mi-intrigués mi-paniqués.
- Heu Ç'va bien en haut ? C'té quoi c'bruit, des coups d'feu ? Simone ?
Les planches de l'escalier se mirent à craquer les unes après les autres, au rythme de la montée inquiète du tenancier.
Un bruit de déclic résonna dans la chambre n°4.
Dernière modification par Évêque Jean le 04 janv. 2019, 16:26, modifié 1 fois.
This is the Way.

Marjolyne
Membre du Conseil d'Administration
Membre du Conseil d'Administration
Messages : 151
Inscription : 23 sept. 2018, 15:44

Re: Histoire Participative

Message par Marjolyne » 11 nov. 2018, 14:00

Le tavernier avait jusqu'à ce jour vécu une vie tranquille, alors la découverte du corps de sa femme bien aimée violemment perforé et étendu dans une marre de sang fut son premier traumatisme. Paniqué, il s'approcha du cadavre et regarda à gauche, puis à droite. Et ce fut un deuxième choc. Le citadin, en qui il avait confiance, était assis par terre et manipulait une étrange boîte noire. A ses pieds un pistolet. "Vous?" souffla le tavernier. Le citadin se tourna vers son hôte et comprit le malentendu, il tenta vainement de commencer une explication et le tavernier l'interrompit d'une droite dans le menton. Pendant que le citadin se roulait sur le sol, gémissant de douleur, le tavernier empoigna le pistolet et en ouvrit le barillet."Une seule bôlle ! J'le savais, c'est toi qui l'a tuée ! Enflure !". Le citadin avait à peine eu le temps de se relever qu'il vit le pistolet filer vers son visage à une dangereuse vitesse. La syllabe qu'il prononça pour essayer de l'arrêter n'atteignit jamais son destinataire. Par la fureur contenue dans ce coup, le tavernier effaça de la mémoire de son nouveau compagnon le seul souvenir de la créature qui avait tiré les trois coups meurtriers.
Le tavernier contempla le citadin évanoui, encore secoué par tous ces événements. La terreur envahit son corps et son esprit pour les vider. Sa respiration était irrégulière, ses mains tremblantes, ses yeux grand ouverts. Il ne pouvait fixer son attention sur aucune de ses pensées tant elles le traversaient vite. Il parvint cependant à reprendre le contrôle de son corps mais il ne pouvait toujours pas penser correctement quand il se pencha sur la mystérieuse boîte noire posée à terre et commença à l'inspecter.
Cheffe du Jojo's Gang :Chtulu:
Je hacke la NASA tous les matins :geek:

Avatar de l’utilisateur
Évêque Jean
Membre bienfaiteur
Membre bienfaiteur
Messages : 1369
Inscription : 23 sept. 2016, 16:05
Localisation : B2B, Carrefour de l'Europe
Contact :

Re: Histoire Participative

Message par Évêque Jean » 03 janv. 2019, 15:57

Le cylindre avait une forme parfaitement régulière dont la longueur ne mesurait pas plus de 5 centimètres. L'aubergiste cru qu'il était noir au premier abord mais la couleur tenait plus d'un indigo très sombre. Ce matériau était inconnu pour le pauvre veuf, il remarqua néanmoins que la boite ne reflétait pas la lueur de la bougie tombé au sol. En tournant et retournant le mystérieux ouvrage dans ses mains, il perçut des creux et des bosses formant des boucles et des lignes sur l'un des côtés. Il retourna la face devant ses yeux mais il ne vu que la même couleur unie et profonde.
Un craquement brusque se fit à nouveau entendre dans la chambre n°4.

- Qui ... qui est lô ?
Il se releva promptement et cacha l'étrange objet dans la large poche de son tablier.
- Sor ... Sortez d'ci, j'chuis armé !
This is the Way.

Répondre

Revenir à « Discussion autour du JDR »